Site Web de Joëlle Possémé

 

       Peintures et dessins

 

        Evènements à venir

Vit et travaille à Paris

 

 

 

Tel le "revers caché de la médaille", les toiles de Joëlle Possémé nous confrontent au monde secret et subconcient qui ne cesse d'obséder et de hanter l'Homme.

Réalité de la vie, sources émergées de cultures où la mort est une partie du tout. Théâtre de l'au-delà aux teintes sourdes traversées ou nimbées d'espaces éclairés, miroir des profondeurs insondables de l'humanité....

 

La peinture de Joëlle Possémé, réveille, dérange, émeut, ne laissant pas place à l'indifférence.

 

Les matériaux qu'elle utilise et juxtapose, huiles, encres, pigments, sables, résines, tôles froissées récupérées dans les casses, révèlent, dans leur apparence, ce qu'il nous est donné de découvrir, sans peur, mais d'un regard lucide, à savoir une part de l'irréalité, domaine des fantômes, des fantasmes inavoués que tout homme porte en lui.

 

Rencontres nées d'une femme, d'une toile blanche, de pigments balayés à grands coups de chiffons, pour ne laisser qu'une trame de fond "ciel-brouillard-pommelé" d'où surgisse des regards ardents aux silhouettes mobiles et mutables, désincarnées.

 

 

 

 

 

Imaginez…..

A trois quart d’heure de Paris,

Un coin de vert,

Une vieille bâtisse,

Un sous-terrain moyenâgeux.

 

Tout semble d’origine,

Pourtant dans l’air flotte une fraîche odeur de térébenthine,

 

C’est en effet au cœur de cette maison sans âge que Joëlle Possémé,

Suscite et entretient d’étranges rendez-vous.

 

Rencontres nées d’une femme, d’une toile blanche,

de pigments balayés à grands coup de chiffons,

pour ne laisser qu’une trame de fond

« Ciel-brouillard-pommelé » d’où surgissements des regards ardents

aux silhouettes mobiles et mutables, désincarnées.

 

Personnages issus du fond des âges,

réminiscences, émergences d’expériences vécues et imaginaires,

paysages intérieurs, miroirs de chacun,

le travail de Joëlle Possémé est l’expression 

d’une émotion, d’une vibration, d’une atmosphère…

 

Sa peinture forte et fragile,

dérange, émeut, interroge, fascine…